Archives du blog

Recherche dans le blog

Catégories

Informations

Créer un devis à partir de ce panier Demander un devis

IIMPORTANT : nouvelles préconisations du 28 Janvier 2021.

Publié le : 03/10/2020 15:03:11
Catégories : La protection contre le COVID 19

Avant mars 2020, la population française, mis à part les professionnels de santé, n’avait jamais entendu parler de FFP2, catégorie 1, etc

Alors quelle est la différence entre tous ces types de masques ? Lequel faut-il porter au travail si je suis en contact régulier avec du public ? Lequel puis-je utiliser si j’ai des contacts occasionnels avec des collègues ?

Les masques chirurgicaux

Le masque chirurgical (norme NF EN 14683) est un masque à usage médical.

Il est destiné à éviter la projection vers l’entourage des gouttelettes émises par le porteur du masque. Il protège également celui qui le porte contre les projections de gouttelettes émises par une personne en vis-à-vis. En revanche, il ne protège pas contre l’inhalation de très petites particules en suspension dans l’air.

On distingue trois types de masques chirurgicaux :

Type I : efficacité de filtration bactérienne > 95 %.

Type II : efficacité de filtration bactérienne > 98 %.

Type IIR : efficacité de filtration bactérienne > 98 % et résistant aux éclaboussures.

Les masques FFP protègent celui qui le porte

Un masque FFP est un appareil de protection respiratoire (norme NF EN 149). Il protège celui qui le porte à la fois contre l’inhalation de gouttelettes et des particules en suspension dans l’air, qui pourraient contenir des agents infectieux.

Il existe trois catégories de masques FFP, selon leur efficacité (estimée en fonction de l’efficacité du filtre et de la fuite au visage). Ainsi, on distingue :

Les masques FFP1

Les masques FFP1 filtrant au moins 80 % des aérosols (fuite totale vers l’intérieur < 22 %).

Les masques FFP2

Les masques FFP2 filtrant au moins 94 % des aérosols (fuite totale vers l’intérieur< 8 %).

Les masques FFP3

Les masques FFP3 filtrant au moins 99 % des aérosols (fuite totale vers l’intérieur < 2 %)

Les masques barrières « grand public » en tissu protègent les autres

Le masque barrière en tissu lavable et réutilisable est destiné au grand public.

Les masques grand public sont destinés à prévenir la projection de gouttelettes et leurs conséquences. Ils ont des propriétés de filtration allant d’au moins 70% à plus de 90% de filtration des particules émises d’une taille égale ou supérieure à 3 microns.

Le masque grand public protège les autres de la projection de gouttelettes, mais ne protège pas le salarié si l’interlocuteur ne porte pas de masque barrière.

Jusqu'au 31 décembre 2021:

Il existe deux catégories de masques grand public :

Les masques individuels à usage des professionnels en contact avec le public (catégorie 1)

L’usage de ces masques est destiné aux personnels affectés à des postes ou missions comportant un contact régulier avec le public. Ils filtrent au moins 90% des particules émises d’une taille supérieure ou égale à 3 microns

Les masques à visée collective pour protéger l’ensemble d’un groupe portant ces masques (catégorie 2)

Ces masques sont destinés aux personnes dans le milieu professionnel ayant des contacts occasionnels avec d’autres personnes. Il filtre 70% des particules de 3 microns émises par le porteur.

Ces masques « grand public » sont principalement destinés à des individus dans le cadre de leur activité professionnelle.

A compter du 1er janvier 2022:

Nouvelles préconisations ministérielles du 28 janvier 2021 : à compter du 1er janvier 2022, finis les masques tissu de catégorie 2.

Seuls les masques tissu de catégorie 1 "à filtration supérieure à 90%" ou FFP2 seront préconisés pour l'usage "grand public" ou l'usage professionnel recevant ou non du public.

Le nombre maxi de cycles de lavage préconisé pour les masques catégorie 1 est indiqué sur leur emballage. Il est limité à 50 cycles.

Conclusion :
Les masques grand public à filtration supérieure à 90% ont une efficacité équivalente à celle des masques FFP2, mais coûtent moins cher à l'usage et... polluent moins.

Le port du masque ne dispense pas de l’usage des règles de distanciation, des gestes barrières et des dispositifs de protection en vigueur.